Disjoncteur modulaire : Bénéfices de la gamme iC60

Disjoncteur modulaire

Le disjoncteur thermique est un composant essentiel dans le monde d’aujourd’hui. On peut également dire que c’est l’un des disjoncteurs les plus utilisés. Il est utilisé dans les secteurs commercial, manufacturier et résidentiel pour sécuriser les installations électriques. Son objectif est de protéger les équipements électriques des dommages causés par les surcharges et les courts-circuits. Son but est de suivre et de réguler le courant électrique, en interrompant immédiatement le flux d’énergie électrique si les pointes dépassent ce qui est correctement contrôlé en raison de l’ensemble du dispositif.

À quoi sert un disjoncteur thermique ?

Le disjoncteur thermique est un système de protection des circuits qui désarme et déconnecte les circuits. S’il détecte un courant électrique supérieur à son courant nominal ou un courant de court-circuit, il se déclenche. Tous les disjoncteurs électriques ont la même fonction : protéger l’utilisateur. Certains, comme le disjoncteur magnéto thermique, remplissent ce rôle à plus d’un titre. Ils possèdent des caractéristiques plus utiles que celles des autres disjoncteurs. C’est pourquoi le disjoncteur thermique est l’un des disjoncteurs les plus utilisés des domaines résidentiel et commercial. Les disjoncteurs unipolaires, bipolaires, tripolaires et thermiques sont les autres types de disjoncteurs. Les disjoncteurs magnétiques, les disjoncteurs moteurs, les disjoncteurs ic60 et les disjoncteurs à boîtier moulé sont également disponibles. La courbe de rupture des disjoncteurs peut également être utilisée pour les classer. Vous obtiendrez un meilleur aperçu et beaucoup plus de détails sur un site comme one-elec.com. La gamme ic60 permet de réaliser une exploitation à distance des informations de l’installation électrique afin de compter les pertes de tension et les surcharges. Elle permet également d’identifier rapidement les écarts par rapport à la signalisation de déclenchement grâce au VISI-TRIP à led rouge et au sectionnement à une coupe entièrement visible. Avec une large gamme de courant allant de 0,5 à 63 A et une résistance exceptionnelle aux surtensions, il répond aux besoins de toutes les architectures tertiaires et industrielles.

Caractéristiques et application d’un disjoncteur thermique

Pour sécuriser le circuit, ce disjoncteur dispose d’un différentiel qui doit présenter deux caractéristiques d’activation essentielles. Il est appelé magnéto thermique, car il assure à la fois une protection thermique et magnétique. Ils peuvent être monopolaires, bipolaires ou tripolaires, et ils peuvent fonctionner avec de la basse tension et du courant alternatif jusqu’en 1000 V. En même temps, le disjoncteur offre une sécurité magnétique et thermique. La déformation d’une lame bimétallique produit la caractéristique thermique d’un disjoncteur ic60. En cas de surcharge, il s’échauffe et commence à se déformer par effet Joule. Le disjoncteur, en effet, possède une touche qui s’ouvre lorsqu’elle atteint un certain degré de déformation, coupant le circuit qu’elle protège. Le mécanisme magnétique, quant à lui, est basé sur la loi de l’électromagnétisme, qui permet de dimensionner une bobine qui déplace un contact de déconnexion lorsqu’elle est frappée par un fort courant électrique. Le nombre de pôles, la tension de fonctionnement et le courant de rupture admissible sont autant de caractéristiques essentielles d’un disjoncteur magnétothermique.

Disjoncteur thermique série ic60

Lorsqu’il s’agit d’installations électriques dans des structures commerciales, industrielles et résidentielles, la fiabilité de la gamme ic60 est inégalée. Dans les systèmes électriques résidentiels, commerciaux et industriels, ils peuvent se défendre contre les surintensités, les surcharges et les courts-circuits. Les disjoncteurs de la gamme ic60 sont conçus pour protéger les circuits électriques contre les surcharges et les courts-circuits. Ils sont également connus sous le nom de disjoncteurs modulaires ou de minidisjoncteurs. Ils offrent une protection complète, des performances, une facilité d’installation et une plus grande continuité de service grâce à des caractéristiques uniques. Ils remplissent trois fonctions distinctes, mais intimement liées. Le processus d’ouverture et de fermeture d’un circuit où un disjoncteur a été monté. La sécurité de surcharge est utilisée pour contrôler le système électrique en créant une surcharge, puis en déclenchant et en permettant l’ouverture d’une unité sensible à la chaleur. En cas d’augmentation instantanée du courant électrique, la sécurité contre les courts-circuits la désactiverait.

Faire appel à un spécialiste de pose de chaudières à granulés à Reims
Dépannage de serrure en urgence à Mons