Les différents types de coffrages disponibles

Coffrages disponibles

Tous travaux de maçonnerie requièrent toujours l’utilisation d’un coffrage. Aujourd’hui, le marché en propose plusieurs types dont l’utilisation est propre à chacun. Zoom sur les différentes sortes de coffrage disponibles utilisées dans la construction.

Le coffrage en bois

Le coffrage en bois présente d’innombrables avantages. D’abord, il peut être cloué et scié. Il peut être assemblé de différentes manières. De ce fait, il convient très bien à la fabrication des bétons apparents de qualité supérieure. Il est aussi adapté à la réalisation d’ouvrages dotés d’une forme complexe. Par contre, le seul plus grand inconvénient d’un coffrage en bois réside dans sa longévité. En effet, son état se dégrade dès la première utilisation, ce qui le rend le plus souvent non-réutilisable. Afin d’éviter les risques de déformation, il vous faut un coffrage en bois épais bien séché et parfaitement rectiligne. Pour cela, vous pouvez le poncer ou le raboter. Accédez à toutes les gammes de coffrage sur coffrages-cosmos.com.

Le coffrage en métal

Si vous êtes à la recherche d’un coffrage durable et réutilisable, optez pour le coffrage en métal. Il a une longévité remarquable par rapport aux autres styles de coffrage. D’ailleurs, la matière dont il est fait, c’est-à-dire le métal, est particulièrement résistante. Il ne se déforme pas malgré la lourde pression générée par le poids du béton. Le coffrage en métal est surtout destiné aux travaux de grande envergure tels que la construction d’un immeuble. En optant pour ce genre de coffrage, vous parviendrez à réaliser un énorme gain de temps. Ce qui entraîne une meilleure productivité. En effet, il est très facile à mettre en place. Il vous permet également de bénéficier d’une surface qui est à la fois plate et lisse.

Le coffrage horizontal et le coffrage vertical

Le coffrage de type horizontal est destiné à la confection des dalles et à la fabrication des poutres. Il est fabriqué sur-mesure à partir de plusieurs éléments dont :

  • Des étaiements ;
  • Des poutres ;
  • Des panneaux de bois massif ou de contreplaqué.

Les manufacturiers suggèrent des poutres particulières faites en bois ou en aluminium très raid que l’on connaît également sous son autre appellation « poutre en i ». Le coffrage de type vertical est réservé à l’élaboration d’ouvrages qui tiennent debout, comme les murs, par exemple. Il dispose d’un côté coffrant fait de contreplaqué ou d’acier, d’une charpente métallique ou en bois ainsi que d’un système réservé au paramétrage de la verticalité.

Les étapes de la construction de la maison en ossature bois
Trouver un plombier qui fera le travail