Comment installer un chauffe-eau ?

chauffe- eau

L’installation de chauffe-eau n’est pas une tâche anodine. Elle reste tout de même à la portée de tous, surtout quand il s’agit d’un chauffe-eau électrique. Avec quelques notions en plomberie et en électricité, l’homme de la maison peut en effet s’y atteler. Le but étant de faire une économie d’argent en réduisant à néant les dépenses occasionnées par le fait d’engager un prestataire extérieur, autrement dit un plombier chauffagiste. À vrai dire, une telle tâche ne relève pas de l’impossible, d’autant plus que d’innombrables tutoriels et vidéos en ligne sont proposés sur différentes plateformes de communication, à l’exemple de YouTube. Toutefois, il importe de respecter scrupuleusement un certain nombre de règles incontournables afin de garantir la qualité de l’installation ou l’entretien de votre chauffe-eau.

1re étape : le choix de l’emplacement

La première étape qui est d’ailleurs la plus essentielle dans l’installation de chauffe-eau concerne le choix de l’emplacement de l’appareil. Si vous pensez que celui-ci peut être laissé au hasard, il vaut mieux abandonner la tâche, vous risquerez en effet de mettre en danger la maison. En réalité, votre chaudière doit, de préférence, être placée à proximité des points de puisage, notamment dans un endroit où l’eau chaude est la plus sollicitée. Ainsi, l’emplacement idéal se trouve dans la salle d’eau ou dans la salle de bain. Il est bon de rappeler que plus le chemin est long, plus l’eau aura le temps à se refroidir. En outre, il vous est conseillé d’installer votre équipement à l’abri du gel. Cela est d’autant plus nécessaire si vous êtes contraint de le placer dans le garage ou la cave. Ces derniers étant généralement les seuls endroits qui peuvent l’accueillir dans les meilleures conditions. Dans ce cas, il faudrait encore envisager une bonne solution thermique pour la canalisation, histoire de ne pas avoir de l’eau froide dans votre salle de bain. De surcroît, la place idéale pour cet équipement se trouve à proximité du tableau électrique et aussi à au moins 60 cm du bac de la baignoire. Cela dit, rendez-vous directement sur la toile pour en savoir plus sur l’installation de chauffe-eau.

2e étape : la fixation de l’appareil

Maintenant que vous avez une idée bien précise quant à l’emplacement parfait pour votre chauffe-eau, il est temps de penser à la manière de le fixer. On parle ici de la fixation au mur de l’appareil en commençant bien sûr par tracer les repères pour les trous. Aidez-vous alors d’un mètre, un niveau de bulle ainsi qu’un gabarit cartonné fourni. Dans le cas où vous feriez l’installation de chauffe-eau sur un mur non porteur, il est possible de poser sur un trépied, idéal pour l’installation verticale. Effectivement, le mur qui portera la chaudière doit être assez solide pour pouvoir supporter la charge du ballon, notamment lorsqu’il est rempli d’eau. Dans tous les cas, la mise en place des chevilles pour la fixation est indispensable. D’ailleurs, ces dernières doivent être adaptées au poids de l’appareil. Dans le cas où vous souhaiteriez miser sur la fixation dans un matériau dur, vous devez toujours percer des trous sur les murs en vous aidant d’une perceuse à percussion ou d’un perforateur. Placez ensuite les chevilles, les fixations ainsi que les vis et les écrous. À la fin, vous pouvez procéder à la pose du chauffe-eau sur les éléments de fixations tout en vous assurant que l’appareil soit bien fixé.

3e étape : le raccordement hydraulique

L’appareil étant bien fixé au mur, vous penserez ensuite à la façon de l’approvisionner en eau. Avant de procéder à cette tâche, soyez sûr que l’arrivée d’eau, ainsi que le courant électrique soient bien coupés, histoire d’éviter de vous mettre en danger ainsi que le reste de la maison. Cela fait, vous pourrez passer à la prochaine étape de l’installation. Vos principales tâches consistent à visser le groupe de sécurité en utilisant la clé d’entrée d’eau chaude. Placez ensuite le siphon. Puis, fixez le raccord diélectrique ainsi que ses joints sur l’arrivée d’eau chaude. Vous raccorderez finalement le flexible de sortie. Surveillez bien votre installation de chauffe-eau. Au bout de 15 ou 30 minutes, quelques gouttes d’eau devaient s’écouler du groupe de sécurité, ce qui est tout à fait normal. Quoi qu’il en soit, il est important d’utiliser de la fillasse et de la pâte pour assurer l’étanchéité de votre équipement.

4e étape : la mise en marche

Tout est maintenant bien en place, reste à mettre en service l’appareil et profiter de l’eau chaude tout au long de l’année. Après l’écoulement de quelques gouttes d’eau, vous saurez que l’appareil maîtrise bien la pression au sein du ballon, ce qui signifie que votre installation est bien effectuée. La prochaine et dernière étape vise alors à régler la température du thermostat afin d’obtenir l’eau chaude souhaitée pour vos douches et vos bains. Pour les premières utilisations, il est nécessaire d’attendre quelques heures, le temps que l’eau se réchauffe. Maintenant que toutes les étapes de l’installation de chauffe-eau sont réalisées et que votre appareil est bien en service, n’oubliez pas de l’entretenir régulièrement pour une utilisation optimale et également pour ne pas prendre le risque de l’abîmer rapidement.

A qui faire appel pour changer votre système de chauffage ?
Quels sont les critères dans le prix d’une rénovation de parquet ?