Comment choisir sa porte d’entrée ?

Porte d'entrée

La porte d’entrée représente un choix important. Elle est parfois visible par de nombreux passants et est la première chose que les visiteurs découvrent. C’est en fait le reflet de l’identité de la maison et de la personnalité des propriétaires. En acier, en PVC, en aluminium ou en bois, la porte d’entrée se décline dans des différents styles afin de satisfaire toutes les attentes. Mais pour assurer un bien-être optimal, celle-ci a besoin d’être étanche à l’eau et à l’air, d’être bien posée, d’avoir une bonne isolation acoustique et thermique, d’être sécurisée et bien décorée.

Le système de sécurité et type d’isolation

Le choix d’un bon système de sécurité est primordial. Dans ce cas, certains points sont à vérifier. D’abord, la porte doit être certifiée « CE » et « NF ». Mais il existe aussi d’autres normes de sécurité, comme les labels A2P. Puis, les accessoires de sécurité. Ces derniers renforcent la protection des occupants, dont l’œilleton, pour voir les visiteurs depuis l’intérieur, les renforts anti-dégondage, pour une porte inviolable, et la chaîne de sécurité ou l’entrebâilleur. Il existe notamment plusieurs types de serrures : la serrure multipoints, à relevage, automatique et manuelle. Maintenant, quel type d’isolation choisir ?

L’AEV désigne la résistance des portes d’entrée au vent, à l’eau et à l’air. Plus la valeur est forte, meilleure sera la résistance. L’isolation thermique d’une porte est entre autres définie par son coefficient Ud, exprimé en W/m2. Plus ce chiffre est bas, plus la porte est isolante. Autrement, le choix d’un double vitrage est le meilleur moyen d’assurer une isolation thermique et phonique, cliquez ici pour plus d’infos.

Les dimensions et le type de pose

La dimension standard d’une porte est de 215 cm de haut par 90 cm de large. Mais il existe aussi d’autres dimensions telles que 200 x 90, 200 x 80 ou 215 x 80 cm. Si l’emplacement ne correspond pas aux dimensions citées, il existe deux possibilités : choisir une porte sur-mesure ou combler les écarts. Le dégagement est un autre élément à prendre en compte. Pour cela, il faut déterminer le sens dans lequel la porte s’ouvrira : tirant droit ou tirant gauche, en fonction de ses habitudes et de l’espace disponible derrière la porte.

Pour le type de pose, il a la dépose totale, pose en rénovation et la pose en neuf. Dans le cas d’une dépose totale, l’opération peut nécessiter des travaux de finition intérieurs et est plus longue à mettre en œuvre. Par contre, la pose en rénovation est rapide et sans gros travaux de finition. Mais dans le cas d’une construction neuve, la pose en neuf est bien sûr recommandée.

Le type de porte d’entrée

Une porte vitrée apporte un maximum de clarté, mais cela implique nécessairement le choix d’un verre sécurité anti-infraction. Une porte entrée semi-vitrée est par contre le compromis idéal entre apports en luminosité et sensation de sécurité. Et enfin, une porte pleine, comme son nom l’indique, sans vitrage, protège de l’extérieur et apporte un sentiment de sécurité. En revanche, l’entrée sera plus sombre.

Les portes d’entrée mixtes, en bois-Aluminium ou PVC-aluminium, se présentent comme des solutions idéales. Surcoût à l’achat, mais compensé par une efficacité et un confort à l’usage. Elles combinent les atouts des différents matériaux. Une porte PVC est notamment parfaite pour apporter une bonne isolation et un minimum d’entretien. Cependant, ce n’est pas le plus adéquat en matière de durabilité et de sécurité. Quant à l’aluminium, c’est un matériau noble combinant élégance, finesse et robustesse. Mais le bois est le matériau idéal pour une ambiance chaleureuse et authentique. 100 % recyclable, durable et robuste, avec possibilité de repeindre pour changer facilement l’aspect de la porte.

Quelles sont les utilisations des dalles clipsables ?
Conseils pour assurer la rénovation d’une grange écologique